mumisnotcooking

I broke the 3008

Comme je vous le disais, nous avons vécu 13 ans à Paris sans voiture, 2 enfants plus tard, toujours pas de voiture mais tout a changé lors de notre arrivée à Madrid.
Nous vivons à Atocha, dans le centre, l’école des enfants se trouve à Arturo Soria, quartier dit « français », rapport au lycée, qui se situe au Nord-Est de la ville.

21 stations de métro et un trajet d’une heure porte à porte, nous sépare de l’école des enfants ou un trajet de 30 minutes en voiture.

Dès notre arrivée, dans la précipitation nous avons loué une petite voiture en attendant … de connaître la ville, de trouver un appart … On ne pouvait pas tout faire !

Quand tu commences à parler voiture avec ton mari, ça commence à FAIRE CHIER.

  • Chérie, tu préfères quoi comme type de voiture ?
  • Je ne sais pas, un truc qui roule, et qui va nous permettre de partir en week-end, une voiture !
  • Oui mais quoi ? et la couleur ? Avec GPS hein ?
  • Oui si tu veux
  • On regarde les occas’ ?
  • Heu si tu veux, mais je ne veux pas gérer les réparations and co
  • J’hésite

Après 1 mois et demi de location et 3 voitures différentes en passant de la Golf à Skoda, Polo, nous voici les heureux propriétaires d’une Peugeot 3008 noire… Allure Hdi je sais pas quoi.

C’est drôle comme le fait de devenir propriétaire de voiture peut avoir un effet beauf sur les Hommes, disons sur le mien en tout cas. Pour la première fois, je lis sur son visage une mini fierté, genre je suis le mec qui a une grosse voiture noire qui brille. C’est limite attendrissant ou embarrassant.

Elle est arrivée dans notre famille un lundi, je m’en souviens comme si c’était hier.

  • Maman on peut aller voir la voiture
  • Non, on la verra demain, ne t’inquiète pas, tu vas la voir tous les matins pour aller à l’école
  • Tu es sûr chérie, tu ne veux pas aller la voir
  • Non ça va aller, c’est juste une voiture tu sais
  • Oui mais c’est NOTRE première voiture !

 

Mardi 8h02, mon mari sort du garage notre nouvelle copine avec les enfants bien accrochés à l’arrière. Notre garage se trouve au -3, dernière place au fond.
Il galère un peu, c’est très exiguë, c’était plus facile avec la Polo … la voiture sonne de partout à chaque coup de volant, c’est un concert de musique électronique contemporaine, BIP bip BIP bip, il met plus de 15 minutes à la sortir. J’ai des sueurs froides, mais je me ressaisie et prend le volant pour accompagner les enfants.
Arrivée devant le lycée, je fais comme tout le monde, un bon double file, et hop les enfants sont arrivés.

9h05, me voici seule dans cette grosse voiture, hâte de m’en débarrasser, je rentre à la maison la garer et je file à pieds dans Madrid.

9h45, la porte du garage s’ouvre et les BIP bip de la voiture commence à retenir, s’ajoute à cela des signaux allant du vert au rouge qui m’indiquent que je vais toucher à droite ET à gauche. J’appuie délicatement sur le boutons pour rabattre les rétros, je me mets bien droite, les seins dans le volant, en espérant y voir un peu plus.

9h50, je commence la descente, c’est chaud, pourquoi il y a-t-il autant de poteaux, mais elle n’est pas assez avancée cette voiture, je ne vais jamais passer, non mais attends il faut faire une manœuvre à chaque mètre, c’est l’enfer ce parking en fait.

3 étages à descendre, je ne vais jamais y arriver.

10H05, je suis au -2 et je commence à me dire que nous aurions dû prendre une Occas’, un peu abimée, genre la voiture ou tu t’en fous si elle a une nouvelle rayure.

10h25, elle est garée, je suis en sueur. Dire qu’il faut la sortir dans 6 heures. OMG

16h00, je commence les manœuvres. Et là je ne peux pas vous dire si c’était au -2 ou au -1, au premier poteau ou au troisième, mais un bruit qui ressemble fortement à des ongles sur un tableau noir a retenti dans mes oreilles. Bordel de merde, de merdasse.
Pourquoi moi, pourquoi a t il fallu que ce soit moi qui nique la voiture en premier, pourquoi si vite, même pas 24h de vie. MERDE

16H10, plein de culpabilité et de remords j’appelle mon mari pour lui dire.
Je n’aurai pas du.

  • Quoi ? Mais qu’est-ce que tu as foutu ? Comment c’est possible ? Mais dis-moi que c’est une blague…
  • Tu crois vraiment que ça me fait rire, sérieusement
  • Je n’y crois pas, putain elle est née hier
  • Bon on en parlera ce soir, je vais chercher les kids
  • Non, dis-moi ce qui c’est passé
  • Je ne m’en souviens plus vraiment
  • Quoi ?
  • Ça doit être le choc
  • Tu es blessée ?
  • Non mais le choc émotionnel
  • Tu te fous de ma gueule
  • Tu vois t’aurais préféré que je sois blessée

17h05, je fais monter les enfants côté droit, ils ne voient donc pas la porte de gauche, porte arrière gauche.

17h45, la porte de garage s’ouvre et le cirque des BIP bip recommence. Les enfants sont déchainés, je leur ORDONNE de se taire, le premier qui moufte va au lit direct.

20h05,  arrivée du mari, début de notre soirée, on parle voiture, assurance, garagiste et du fait que ce n’est pas possible de se faire la portière arrière gauche au bout de 24h et aussi d’argent jeter par les fenêtres… de truc sympa, une conversation que tu n’as pas eu en 13 ans qui déboule sans prévenir !
Je me souviens maintenant pourquoi nous n’avions pas eu de voiture pendant 13 ans, que nous n’avons jamais eu de voiture et donc jamais eu de conversation de ce genre. Je me souviens aussi des raisons qui nous ont amenées à ne pas en avoir.

Mercredi 9h50, les enfants sont déposé, je réussi a me garer au bout de 25 minutes. Je commence à me dire que ce garage a beau être dans notre immeuble, il n’en est pas moins abominable, horrible, impraticable, genre anti parking.

Il faut aller chercher les enfants.

16H00, j’attaque la montée, j’ai presque fini quand un poteau s’enfonce littéralement dans la porte arrière droite. Dans la panique je ne sais plus si je dois avancer ou reculer, prise dans ce mouvement, je ne sais plus ce que j’ai décidé de faire mais au final cela permettra de mouler la portière autour d’un poteau.

Je fonds en larme. Littéralement, physiquement.

Un jeune homme entends mes pleurs du -1 arrive affolé, je pleure beaucoup, fort , c’est horrible. Je ne comprends rien à ce qu’il me dit, il ne me comprend pas plus mais voit la voiture et comprends la raison de mon état. Il finit par me sortir le monstre.
Je n’appelle pas mon mari, je garde ça pour moi, c’est déjà assez douloureux.

J’arrive à l’école, double file, les gens regardent la voiture avec des yeux hébétés ou de peurs … Portière droite c’est un hommage à l’artiste César et à gauche c’est « juste » rayé.

N°1 au moment de monter, s’arrête net devant la portière :

  • HANNNNNNNNNN mais c’est horrible la voiture elle est toute cassé
  • Tu as vu maman, il y a quelqu’un qui a cassé la voiture, dit naïvement N°2
  • Montez et silence
  • C’est toi maman qui a cassé la voiture de papa ?
  • Ce n’est pas la voiture de papa, elle est à toute la famille, et oui c’est moi qui ai eu un accident ce qui fait que la voiture peut paraître cassée.
  • Encore ?!

Je refuse de rentrer dans le garage, je me gare facilement dans la rue.

19h55, mon mari rentre. J’ai décidé de ne rien dire et d’attendre que les enfants soient couchés. Disons de repousser ce moment magique ou je vais devoir lui annoncer l’horrible nouvelle : j’ai définitivement cassé ton nouveau jouet !

  • PAPAAAAA, tu sais maman elle a cassé la voiture
  • Elle ne l’a pas cassé, c’était un petit accident et c’était hier, on en parle plus maintenant
  • Non, elle l’a encore cassé !
  • QUOI, CHERIEEEEEEE
  • Dis-moi précisément où c’est arrivé ?
  • Dans le parking
  • Quel étage ? quel poteau ?
  • Je sais plus
  • Dis-le-moi j’ai besoin de savoir
  • Pourquoi… ça va rien changé
  • Si, je pourrai comprendre
  • Mais il n’y a rien à comprendre, c’est horrible mais c’est arrivée
  • Je ne comprends pas, tu savais conduire AVANT !
  • Je SAIS conduire la question n’est pas là… c’est le parking qui est trop petit et la voiture trop grosse
  • Tu te fous de ma gueule c’est ça
  • En même temps 13 ans sans voiture et tu me confies une voiture neuve à garer dans un trou de souris, c’est le parking le problème pas moi, ils ont fait exprès et je suis sûr qu’ils sont financés par un groupe obscur de garagiste, j’en suis sûr, c’est logique !
  • Ta gueule !!
  • Ok

Nous sommes mercredi matin, la voiture est défoncée à gauche et surtout à droite, la voiture est dans notre famille depuis 48h. Je la déteste.

Je propose donc de la faire réparer et de la revendre prétextant un mauvais carma…

Ne sachant pas à qui en parler, j’appelle mon père, lui, il sait que je SAIS conduire !

Pour l’anecdote, j’ai été designer automobile pendant mes études, donc je SAIS conduire, la voiture ça me connaît.

  • Papa
  • Ça va ?
  • Tu sais la voiture que l’on devait acheter, ben on l’a acheté mais je l’ai cassé… Deux fois ! c’est horrible (je sur joue les larmes) pour appuyer encore plus mon discours
  • Hein, raconte?
  • (Je raconte …)
  • (Rire à peine camouflé) Mais je ne comprends tu savais conduire AVANT !

C’est tellement énervant que j’ai fait une petite recherche sur Google (mon nouvel ami souvenez-vous) … Figurez-vous que c’est un problème MONDIALEMENT connu.

La taille des places de parking n’est plus adaptée aux voitures !

Je vous jure, lisez ceci :

http://www.rtl.be/info/belgique/societe/la-taille-des-places-de-parking-n-est-plus-adaptee-aux-voitures-d-aujourd-hui-j-ai-du-faire-trois-fois-la-manoeuvre-video–734218.aspx

http://sosconso.blog.lemonde.fr/2015/07/22/voiture-trop-grande-ou-parking-trop-petit/

http://www.optionparking.com/blog/parking-les-bonnes-dimensions

Nous avons toujours notre 3008, mais elle n’a pas de surnom, on s’aime pas beaucoup elle et moi.
Je ne vais plus dans le parking, jamais, NEVER.

1 semaine après, mon mari nous a enregistré au commissariat local et je peux me garer dans le quartier gratuitement en tant que résidente, le soir mon mari va la garer au garage.
Oui ce n’est pas très pratique, mais je refuse de retourner sur le lieu DES crimes … C’est tellement plus sympa de tourner dans le quartier à la recherche d’une place.

Mon mari croit que je n’ai pas remarqué les nouvelles petites rayures qui sont apparues depuis, je sais qu’il veut me faire croire que c’est juste un coup de main à prendre, qu’il n’est pas si compliqué comme garage, m’encourager en quelques sorte.

Je sais surtout, maintenant que j’ai sur-abîmé la 3008, il fait beaucoup moins attention, IL S’EN FOUT.

Ce qui est bien car depuis ce n’est plus un sujet de discussion !

Suis-je la seule à vivre un enfer dans les vieux parkings ?
Vous aussi vous avez cassé votre voiture ?
Racontez-moi vos histoires de voiture, parking et mari … je me sentirai moins seule !

Cette entrée a été publiée le 10 mars 2017 à 0 h 30 min. Elle est classée dans Madrid, Moment of life, Traveling with kids et taguée , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

2 réflexions sur “I broke the 3008

  1. Tellement rigolé avec ce post …. Merci merci et vive les voitures
    imparfaites Love xx

  2. Je viens de pleurer de rire en lisant tes mésaventures, tu fais bien d’éviter le parking maintenant (sauf si tu as envie d’écrire la suite 😂). Je crois que c’est arrivé à beaucoup de monde ce genre de conneries, la faute aux parkings bien sur 😘

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s