mumisnotcooking

Nothing is better than pancakes for a family Sunday brunch

Les enfants sont déjà en vacances, l’automne est bel et bien là, rien de tel qu’un  brunch des familles pour prendre des forces.
À nous les Pancakes ‘easy as love’ aux myrtilles et à la framboise.

Depuis l’arrivée du printemps dernier nous n’avons pas fait de Brunch à la maison, alors comme une cavalière au galop affamée, j’en promets un à Mon Mari dès le lendemain. Ceci devant témoins, N°1 et N°2.
– Qu’est ce que c’est un Brunch, demande N°2?
– C’est le mélange du petit-déjeuner et du déjeuner, ce qui est pas mal pour maman car ça me fait qu’un repas à préparer !
– J’aime pas le brunch.
– Pourquoi dis tu ça ? Là je ne te comprends pas, c’est demain le brunch, tu dis ça juste pour me contredire et ce comportement doit cesser. Moi je dis Stop. Ça fait deux ans que tu es dans ce cycle, il faut en sortir, ça devient urgent.

Il n’y a pas de brunch sans Pancakes, j’adore ça.
Pour l’anecdote, lors de mes deux grossesses, Mon Mari allait me chercher le week-end des Pancakes chez Rose Bakery. Tous les week-ends.
Ça c’était avant, quand j’était enceinte, maintenant c’est moi qui les fait pour toute la famille.

Revenant à la préparation du brunch, je prévois de faire des scones, Souvenez-vous la recette sur le blog est ici. Je commence par eux et pendant leur cuisson je lance la pâte à Pancakes.
– Maman, j’ai faim, vient quémender N°2
– Il faut attendre un peu, maman prépare le brunch, ça prend un peu plus de temps que le petit-déjeuner de tous les jours tu sais !
– Oui mais moi j’ai faim !
Je lui file un bout de baguette en cachette, juste pour la faire taire. Je sais qu’elle a faim, moi aussi j’ai faim, doucement la famille, maman cuisine.

Liste de courses pour 16 Pancakes

  • 10 g de jus de citron
  • 460 g de lait entier à température ambiante
  • 60 g de beurre
  • 1 oeuf à température ambiante
  • 280 g de farine T55
  • 25 g de sucre en poudre
  • 12 g de levure (ou 1 sachet)
  • 4 g de bicarbonate
  • 4 g de sel
  • 130 g de myrtilles
  • Sirop d’érable

Au préalable, vous devez faire fondre le beurre (je le fais à la poêle, il servira à la cuisson).
N°1 m’aide en cuisine, il commence à bien se débrouiller à force de me regarder faire.
Il mélange le lait et le jus de citron. Jusque là c’est parfait. Il casse l’oeuf dans le lait et se remet à fouetter. J’enlève les deux bouts de coque tombés, ce n’est pas grave ça arrive même aux meilleurs. Pour finir j’ajoute le beurre fondu et il fouette.
– Maman tu veux bien m’aider, ça fait mal aux bras.
– Allons, un super héros n’arrêterait pas pour une legère douleur aux bras
– Oui mais je ne suis pas un super Hero..
– Ah bon c’est fini ce cycle ?

Dans un autre récipient, on mélange la farine, la levure, le bicarbonate, le sucre et le sel. Il fait un joli puits au centre et y verse les ingrédients liquides préalablement préparés.
Battre au fouet à la main, surtout pas au batteur.
Arrêter dès que la pâte est homogène (si on bat trop, les pancakes seront secs).

Maintenant place à la cuisson !
– Maman je peux avoir un autre bout de pain s’il te plait ?
– Quoi mais c’est pas juste, moi je cuisine et j’ai même pas eu de pain, maman !
– Ok, petit ravitaillement de pain, mais on ne dit rien à papa, d’accord ?

Mettre à feu moyen une poêle assez grande vous permettant de faire plusieurs pancakes en même temps. Versez-y de petite louche de pâte pour former des pancakes qui ne se touchent pas.
Si c’est votre première fois, je vous conseil d’en faire un tout seul en premier, pour bien comprendre comme cela fonctionne.

Parsemez de myrtille, moi j’en mets 5 à peu prêt, tout dépend de leur taille.
Laissez cuire jusqu’à ce que des bulles se forment à la surface et que le dessus soit d’une belle couleur blonde (2 minutes max).
Retourner les pancakes et les cuire sur l’autre face jusqu’à ce qu’ils prennent cette même couleur.

Sortir les pancakes de la poêle et les garder au chaud dans le four à 100°C, directement sur une grille.
– Chérie, c’est bientôt prêt car là on commence à avoir tous très faim.
– Moi maman elle m’a donné du pain, plein de pain

Pendant la cuisson des pancakes, N°1 é pressé les oranges.
Le jus est prêt. Les scones sont prêts. Le saumon fumé est aligné.

Quand j’arrive vers la fin de le pâte à pancakes, je lance la cuisson du bacon dans une autre poêle. Et je finis par des oeufs au plat.

Ma famille est affamée.

N°2 se roule par terre de faim, Mon mari est livide, il est 11h45.
Ok c’était un peu plus long que prévu, mais ce n’est pas de ma faute … Ils ont fait la grasses matinée et je n’ai pu commencer les hostilités que très tardivement !

J’ai oublié de vous dire, quand il y a brunch, il y a concours de grasse matinée familiale. Je gagne à chaque fois!

La baguette et N°2 ont disparu. J’hallucine.
Elle ne répond pas, on se met tous à la chercher, elle ne peut pas être bien loin !
N°1 a retrouvé sa soeur. Il en en est fier, assez pour bien le répéter plusieurs fois de suite. Elle était dans le placard à valise, il n’y a plus de baguette et elle n’a plus vraiment faim.

– Maman j’adore le pain!
Et moi les Pancakes…

Cette entrée a été publiée le 19 octobre 2015 à 7 h 00 min. Elle est classée dans A table !, Trying to Cook et taguée , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s