mumisnotcooking

Jean-Paul Gaultier exhibition at Grand Palais, just one month left…

N°2 découvre la Mode grâce à l’exposition Jean-Paul Gaultier au Grand Palais, une merveille à découvrir jusqu’au 3 août 2015.

N°2 est dans sa période je ne veux mettre QUE des robes, qui tournent et qui volent et surtout, surtout la plus belle c’est celle de la reine des neiges que le Père Noël lui a apporté. Il est temps de reprendre sérieusement l’éducation Mode de cet enfant. Nous prenons des places pour toute la famille pour l’exposition  Jean-Paul Gaultier au Grand Palais, en plus il y a la climatisation !

– Les enfants nous allons voir la rétrospective d’un grand couturier français, Mr Jean-Paul Gaultier !
– C’est quoi un couturier ?
– C’est un créateur de vêtement et accessoire de Mode.
– C’est quoi la Mode ?
– Ce sont des robes !
– Maman, le monsieur il a un bisou sur la joue, c’est sa maman qui lui a fait ?
– Non ce sont tous les gens, pour le remercier de faire de si jolis vêtements
– Bon les enfants, petit brief de départ, Jean-Paul Gaultier est un couturier et créateur français, surnommé « l’Enfant terrible de la mode », qui a commencé à percer dans les années 1970. Sa mode est considérée comme audacieuse, avant-gardiste et créative.
– Pourquoi l’appelle-t-on « l’Enfant terrible de la mode », il a fait des bêtises quand il était enfant et tout le monde le sait ?
– Tu vas vite t’en rendre compte, ça y est! On peut rentrer, et on n’oublie pas, ce n’est pas un magasin de vêtement, c’est un musée, on ne touche à rien, mais alors à rien du tout !
– Maman j’ai chaud, je peux enlever ma robe ?
– Non, mais non, on ne se balade pas en culotte et encore moins dans un musée. Je sais qu’il fait chaud, maman aussi a chaud, c’est pour cela que l’on va se réfugier au Musée.

La rétrospective dédiée à la carrière de Jean Paul Gaultier est arrivée à Paris, en s’installant jusqu’au 3 août au Grand Palais.
Initialement créée en 2011 par le musée des Beaux-Arts à Montréal, elle s’est d’abord posée à Dallas, San Francisco, Madrid, Rotterdam, Stockholm, New York, Londres et jusqu’à Melbourne.

Maintenant c’est à notre tour !

Au total, 175 ensembles sont à découvrir, allant de la haute couture au prêt-à-porter, confectionnés entre 1976 et 2015.

La version française, co-réalisée avec la Réunion des Musées Nationaux – Grand Palais, et l’étroite collaboration de Jean Paul Gaultier lui-même et de sa Maison de couture installée rue Saint-Martin dans le Haut-Marais, a été, pour sa 10ème étape, spécialement enrichie d’installations : nouvelles choses et nouvelles envies du créateur, ajout de moments intimes, comme les premiers essayages de Madonna pour sa collection 1992, les muses, hommes et femmes qui ont marqué sa vie et une nouvelle pièce consacrée à l’enfance et aux débuts du couturier.

Ça commence bien, on échappe à la rétrospective chronologique qui pourrait être ennuyeuse, tout est organisé par thème : les marins et les sirènes, le punk revisité et la Parisienne décomplexée de la Belle Époque, le corset et la sensualité du corps, le sado-masochisme, l’exotisme et les inspirations de cultures étrangères…
Pour des enfants cette organisation est très pédagogique, car elle leur permet de voir que sur un même thème il y a toujours pleins de possibilités.

Avec N°2, on s’amuse à choisir nos modèles préférés et je ne vous cache pas que je suis assez surprise de ses choix déjà très affirmés.

– Maman, regarde la dame elle a un manteau parapluie.
– Tu as vu toutes ces rayures ! c’est la période « marin », comme une signature
– C’est pour aller pêcher ?
– …

Parce que la croisière Jean-Paul s’amuse.

Je ne suis pas une spécialiste de la mode mais je ne cache pas mon plaisir de voir ces pièces iconiques et reconnaitre les personnalités célèbres qui les ont portées. Il y a forcément une des silhouettes exposées qui ferra écho à quelque chose que vous connaissez, que ce soit dans la pop culture, dans la musique, dans l’imaginaire populaire ou même chez H&M.
La mode Gaultier, même si elle est Haute Couture, n’est pas snob, elle parle à tout le monde et surtout à N°2 qui prend un plaisir non dissimulé a parcourir toutes ces tenues, robes, costumes et objets non identifiés.

Un peu comme Jean-Paul lui-même…

La conception de l’exposition rend la visite interactive et donne la vie à des mannequins d’étalage ce qui fait vraiment flipper N°2.
Vous pourrez aussi assister à un défilé commenté comme à l’époque, et vivre en live l’expérience de la Croisette de Cannes le temps de quelques marches.

N°2 fait sont shopping

Elle veut la robe french cancan, car la dame a le droit de montrer sa culotte

Je crois que la chaleur commence à monter au cerveau de N°2, ou alors c’est l’esprit sulfureux de Jean-Paul Gaultier qui s’est installé dans son cerveau.
L’exposition présente aussi une particularité dangereuse et qui va vous demander la plus grande attention avec des enfants ; une grande partie des tenues sont présentées sans vitrine ni filet de sécurité.
Nous pouvons donc avouer que N°2 a touché du Gaultier… elle a touché du Gaultier ! La chanceuse.
Je ne suis pas en reste, car je ne me rendais pas compte de tout le travail de détails, jamais je n’avais vu ces tenues d’aussi prêt et cela leur donne une toute nouvelle dimension. On ne peut que saluer tout cet artisanat et savoir -aire français et en ressentir une certaines fierté.

Vous pourrez donc toucher du doigt (ou presque) le détail Gaultier.

Jean-Paul est cool.

Jean-Paul Gaultier fait partie de ces couturiers qui ne se contentent pas de faire du beau ou de l’impressionnant. Il est aussi très ouvert d’esprit, et son travail contribue à faire bouger les mentalités. Notamment parce qu’il a su trouver ou s’intéresser à des personnalités « hors du commun », qui sont devenus des muses.

Vous allez aussi parler musique lors de l’exposition.
Commençons par Madonna.

En septembre 1994, Jean Paul Gaultier demande à Madonna, pour qui il a déjà imaginé le célèbre body-corset avec seins coniques, de défiler pour la présentation de sa collection printemps-étè 1995. Madonna accepte et défile d’une longue robe couleur chair, avec un berceau et dedans un …
Open your Heart … Corseté
Express yourself… Costumé
C’est toute ma culture musicale, quel plaisir de s’y replonger et d’y enrainer N°2.

– C’est qui la dame ?
– Madonna, une chanteuse américaine très très connue
– Elle chante bien ?
– Oui, je te ferrai écouter mais tu ne pourra pas voir ses clips avant tes 16 ans
– hein ?

On reste encore un peu dans l’univers des costumes de scène.

 

Les plus grandes, des femmes fortes

Kylie Minogue, Mylène Farmer, Lady Gaga entre autres…
La mode de Jean-Paul Gaultier, ce ne sont pas que des vêtements, c’est aussi une vision de la société. Il a fait défiler Beth Ditto, la chanteuse de The Gossip, Andreja Pejic, Conchita Wurst… des gens que d’autres créateurs ne seraient jamais allés chercher, et qu’il a mis en valeur comme tous ses mannequins.

Là encore leurs plus beaux costumes de scène sont à porter de main, à la vue de tous les détails que l’on ne soupçonne pas. Certains créateurs accordent plus d’attention à la silhouette globale du vêtement, à sa construction. Chez d’autres, c’est la matière qui va être privilégiée : son toucher, sa couleur, ses motifs, sa brillance, sa matière… Jean-Paul Gaultier a la rare qualité de marier les deux.

Vos pupilles vont briller devant les broderies incroyablement fines, le crocodile crocheté qui tient comme par magie, les cristaux Swarowski minuscules, les tatouages presque invisibles sur les collants, et j’en passe.

 

Jean-Paul Gaultier, merci.

On finit par choisir des robes de mariée ce qui prédit plusieurs mariages pour N°2.

– Maman, pourquoi la dame elle n’a pas de jupe ?
– Maman la dame elle est toute nue !
– Maman, pourquoi le monsieur il a la bouche caché ?

Soyez créatifs vous aussi et rien n’est sulfureux ou mal venu, ce n’est que de la mode.

Cela ne vous aura pas échappé, il y a affluence et cela ne se calme pas, alors voici quelques astuces.

Pour échapper à la foule et avoir la place de tourner autour des silhouettes, n’hésitez pas à consulter le tableau d’affluence : en gros, évitez le week-end et privilégiez les visites en soirée. L’expo étant totalement éclairée par des lumières artificielles, cela n’apporte de toute façon rien de particulier d’y aller en journée sauf d’y trouver la climatisation, ce qui n’est pas rien sous la chaleur parisienne.

Pour ma part je sors en rêvant de la Chapka, de la robe de mariée iroquoise, de la veste en cuir rouge de Torero.

N’ayez crainte, N°1 et mon mari ont eux aussi beaucoup apprécié la rétrospective, la mode n’est pas féminine et elle n’a pas de genre, elle se révèle inspirante.

Il vous reste un mois pour profiter de cette magnifique exposition, courrez vous y rafraichir et prendre une belle leçon de mode.

Jean-Paul Gaultier au Grand Palais
jusqu’au 3 août
http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/jean-paul-gaultier

Cette entrée a été publiée le 6 juillet 2015 à 7 h 00 min. Elle est classée dans Out with children, Traveling with kids et taguée , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s