mumisnotcooking

Greek special of the week, tonight is brick cake with spinach

Ce soir ça sera mon gâteau de brick aux épinards !

Oui des épinards pour le diner des enfants, je sais sur le papier ça peut paraître ambitieux, mais dans la vrai vie mes enfants aiment les épinards. Il est même arrivé à N°1 d’en réclamer, c’est vous dire.
Ce gâteau me transporte inévitablement à Sifnos, dans les Cyclades.
Souvenez vous de notre carnet de bord de cet été, retrouvez le ici.

– Les enfants ce soir, ça sera Apéro dinatoire à l’heure de Sifnos.
– Ouaiiiiiiiiiiiissssssss
– Pour que l’on puisse tous en profiter, vous allez prendre votre bain tout seul, comme cela on pourra commencer juste après, d’accords?
– Maman, on a qu’à pas prendre de bain ?
– Je ne t’entends plus, je suis en cuisine.

Pourquoi faut-il toujours dire et redire les mêmes choses, tous les soirs, hein pourquoi ? Est-ce une sorte de torture longue et lente ? Est-ce pour tester la résistance du parent, sur ses capacités à répéter des micros actions comme « Au bain », « Lave toi les dents », « Habille toi ».
Je suis en cuisine et finis par marmonner, quand l’interphone résonne dans l’appartement.

C’est à ce moment précis que je me souviens avoir invité pour l’apéro mes voisines célibataires du troisième étage, deux colocataires.
Nous sommes toutes les trois en cuisine, quand la plus jeune m’interpelle.

– Tes gosses sont super agités, ils seraient pas hyper actifs, tu en as parlé au pédiatre ?

Liste de course

Allumez le four à 180°C, sans penser à y mettre la tête de la jeune femme de 20 ans à peine, qui est dans ma cuisine, et me parle d’éducation enfantine.
Je coince sa copine dans la cuisine, et envoie la mal polie mettre la table.

Ma nouvelle assistante pèle et hache très finement les gousses d’ail et l’oignon. Attention, s’ils ne sont pas très finement coupés, cela risque de tout gâcher.
Je rince abondamment les épinards, tout en lui parlant d’Athènes.
Je fais sauter, dans une très grande poêle (je vous conseille un wok), l’ail et l’oignon hâché dans de l’huile d’olive chaude. J’y ajoute les épinards.
Une fois les feuilles « fanées », il faut retirer la poêle du feu et égoutter. Je les presse pour retirer un maximum de liquide. Plus vous pressez, meilleur ce sera.

– J’ai lu qu’il faut donner des tonnes de légumes bio aux enfants sous peine d’obésité, ils sont bio vos épinards ?
– Vous faites partie d’une patrouille spéciale ?

À ce moment, N°1 et N°2 débarquent trempés, nus comme des vers, directement sortis du bain sans passer par la case serviettes, en hurlant.

Je suis partager… J’hésite à prendre N°2 par les pieds et m’en servir comme pistolet à eau contre les deux pestes qui ont envahi ma maison et mis mes nerfs à un niveau critique pour le bon déroulé de notre apéro.
J’hésite…
Je décide de passer en mode torture douce et lente.
– Mamaaaaannnnnnn.
– Chèrie, la voisine est ravie de venir t’aider à t’essuyer et à mettre ton pyjama, elle arrive, ne bouge plus !
– Vous pouvez attraper la serpillère et éponger la salle de bain, s’il vous plaît, ça m’aiderait beaucoup et après pouvez-vous voir si N°1 a bien mis son pyjama et préparer son cartable pour demain, vous en profiterez pour lui faire lire quelques pages, merci, je vous préviens quand nous passons à table pour l’apéro, merci.

Je ferme la porte et commence a battre les oeufs. J’y ajoute la feta effritée, et plusieurs tours de moulin de noix muscade. Salez et poivrez.

Il faut hâcher FINEMENT les épinards et ajouter une pleine main de persil plat et/ou aneth ciselée.

Faites fondre le beurre, passez-le au pinceau sur l’intérieur d’un moule.
Disposez une feuille de brick. Badigeonnez de beurre. Une autre feuille de brick. Beurre. Brick. Continuez jusqu’à sept couches.
Ajoutez le mélange épinards et feta.

Ajoutez à nouveau sept couches de feuilles de brick. Toujours avec beurre sur chaque feuille. Saupoudrez la dernière feuille avec un mélange de graines de sésames noires et blanches.
Enfournez à 180°C pendant 20 mn.
Laissez refroidir quelques minutes avant de servir.

L’apéritif grec commence !

Les deux colocataires arrivent avec mes enfants, leur mine est déconfite, leurs cheveux légèrement en bataille et leurs chemisiers en partie déboutonnés et trempés.
N°2 s’installe puis se jette sur les tartines aux herbes et le tarama aux crevettes.
Les filles n’osent pas toucher, le regard légèrement pétrifié ou flou.
– Ça va les filles ?
– Oui madame.
– Servez-vous surtout.
– Nous allons devoir y aller, nous avons des partiels à réviser pour demain.
– Vous allez bien prendre une part du gâteau de bricks aux épinards, celui que vous m’avez si gentiment aider à préparer !
– C’est gentil madame, mais gardez le pour les enfants.
– En parlant d’enfants, j’aimerais beaucoup entendre vos convictions de jeunes adultes face à l’adversité et l’engagement que représente le rôle de parents au quotidien ! Comment vous envisagez la gestion de votre vie professionnelle et personnelle, car je mène une étude sur les bouffonnes qui n’ont rien vécu et qui se permettent de venir me donner des leçons d’éducation, alors qu’elles sont invitées et devraient faire preuve de courtoisie et de bonnes manières.
– Maman c’est quoi une bouffonne ?

Mon mari arrive au moment où les filles déguerpissent en baissant la tête.
Il les salue de son plus beau sourire de père de deux enfants face à deux jeunes femmes.
– Tu leur as demandé si éventuellement elle seraient intéressées pour faire du babysitting ?

L’apéro peut enfin commencer !

Cette entrée a été publiée le 9 avril 2015 à 7 h 00 min. Elle est classée dans A table !, Greek Summer 2014 et taguée , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s