mumisnotcooking

Pumpkin soup for children, great with colds

Ce soir, soupe de potimarron, carotte pour la famille.
Ils sont tous malaaaaaades ou juste enrhumés.

J’annonce la saison des microbes ouverte.
Je dois m’estimer heureuse cette année la saison des RDV chez le pédiatre commence en janvier, j’ai pu constater un net recul avec les années, mais c’est reparti.
N°1 est fatigué, grognon, le nez plein et une fièvre qui oscille autour de 39,5°
N°2 se vide littéralement.
À chacun, une dose de doliprane et hop à l’école. Avant, quand ils étaient plus jeunes, je culpabilisais et souvent je finissais par faire du télétravail pour pouvoir les garder à la maison, bien au chaud. Mais ça c’était avant.
Maintenant, plus de pitié, je tente le tout pour le tout, doliprane à 8h et je les dépose en me disant qu’au pire l’école va m’appeler vers midi. Je gagne une matinée, ça n’a pas de prix.
Ça n’a pas loupé, 13h08
Bonjour madame pourriez vous venir chercher N°2, elle n’est vraiment pas bien, merci à tout de suite.
Mon Mari étant légèrement hypocondriaque, il a lui aussi tous les symptômes sans toutefois être très précis. Mais il a fui, il est au bureau.
Pour ma part, ça ne va pas, je me tiens au plan de travail, le moindre geste me demande énormément de concentration, mais surtout le moindre bruits résonne intensément dans ma tête.

Je relance donc les soupes au menu du soir.
N°2 pratiquant toujours la sélection des légumes par couleurs, je reste donc sur du orange, valeur sûr de la famille.

Voir sur le blog la recette du maquereau vin blanc, carottes :
http://wp.me/p503mm-lX
Retrouver la recette « Mission Butternut tonight with children » :
http://wp.me/p503mm-pE

Bien évidement, je reste dans les légumes de saison, le Potimarron.
Il est de la même famille que le Potiron, mais avec lui, il n’est pas nécessaire de retirer la peau avant la cuisson. Ce qui est un énorme avantage si comme moi vous n’avez ni temps, ni l’énergie, ni la force.

Couper le potimarron et les carottes.

Pour 1 potimarron, j’ajoute 3 carottes.
Coupez-le, prendre son plus grand couteau, attention les doigts !
J’enfonce le couteau dans le potimarron, je manque d’énergie, et là je m’imagine dans la jungle avec une noix de coco. Je tape le potimarron qui est bloqué avec le couteau sur le plan de travail. Il explose en deux.

C’est à ce moment là qu’une des moitiés atterrît sur la joue droite de N°2 qui était assise à l’autre bout sur le plan de travail « pour voir maman cuisiner ».
Elle se mets de suite à hurler et sur joue un peu la douleur extrême.
Elle n’a rien, à part quelques graines collées sur son petit visage. Malgré tout, elle a du mal à se calmer, surtout que ce moment douloureux se reproduisit à plusieurs reprises.
Je vais vite, je frappe fort.

Je mets les carottes et le potimarron au cuit vapeur, pour 20 minutes.

Aller on va se mettre en pyjama.
Comment ça, tu n’as pas envie ?
Tu veux jouer ?
Mais non, tu te souviens tu es malade, tu sais l’école m’a appelé pour dire à quel point tu étais mal, agonisante, incapable de rester en classe.
Ah mais non, on ne peut pas, ne plus être malade si vite !
Mais si tu vas voir, tu as envie de dormir, quand on est malade on dort.
Tu ne veux plus être malade !

A force de négocier, nous venons juste de mettre nos pyjamas quand la cuisson se termine.

Dans un saladier, je verse le potimarron et les carottes.
Je commence à mixer pour dégrossir.
J’ajoute 25 cl de crème liquide Bio et pendant ce temps N°2 continue de mixer, vu qu’elle ne dort pas.
Mettre 1 cuillère à soupe de noix de muscade et de gingembre moulu.
Sel, poivre.
Toujours mixer, en ajoutant du jus de légumes à votre convenance pour la texture de votre soupe.
Finalement, ça sera un velouté épais.

Oui allo, bonjour madame, oui bien sur je vais venir chercher N°1 de suite, ça tombe bien je suis à la maison avec sa soeur qui est malade aussi. A tout de suite.
Je cache le pyjama de N°2 sous un jean’s style baggy, un pull, son manteau, écharpe bonnet et chaussures.
On repart à l’école. Point de départ.

Je n’en peux plus, je veux me coucher, moi aussi je suis malade.
Nous rentrons, direction les chambres et au dodo.
Personnes ne veut dormir, ils ont faim n’ayant rien mangé à la cantine.
Mais pourquoi vous n’avez pas pris votre déjeuner ?
Vous étiez malade.
Mais alors comment expliquez-vous que maintenant, une fois arrivés à la maison, vous ayez faim et surtout que vous n’avez plus mal au ventre ?
Vous ne savez pas !

Et bien à table ! C’est prêt.

N°1 et N°2 se régalent, et moi aussi.
J’ajoute des graines de sésame, sel, poivre et des feuilles de coriandre.
Les enfants dévorent, et vont se coucher comme moi directement après.

Elle est bonne ta purée maman !
C’est un velouté.
Elle est bonne ton velouté
On dit, « Maman que ton velouté est délicieux, savoureux et surtout gouteux, tu nous as vraiment 
gâtés ».

Ce soir, Soupe potimarron carotte, pour toute la famille !
Oui encore, vous aimez et elle vous fait dormir, vous en prendrez jusqu’à épuisement !

Maman, demain je peux aller à l’école ?

Cette entrée a été publiée le 20 janvier 2015 à 8 h 00 min. Elle est classée dans A table ! et taguée , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s