mumisnotcooking

Veal chop with sage, feat. Celeriac aka the ugly vegetables

Côte de veau à la sauge, recette d’Yves-Marie Le Bourdonnec parue dans le ELLE et sa purée qui pique.

Je vous ai déjà proposé une recette avec du Butternut (voir sur le blog
http://wp.me/p503mm-pE).

Attention, on passe au gros céleri-rave.
Encore un légume pas cher, facile à préparer et bien moche comme l’a fait remarqué N°1.
Bon honnêtement ça va être dur, personnellement le céleri-rave j’aime pas plus que ça, mais avec l’objectif de 5 fruits et légumes par jour, en hiver, on est un peu obligé de sortir de nos sentiers battus.

De plus, la recette annonce 10 mn de préparation, vendu !

Préparez la purée.

Épluchez et coupez le céleri-rave en morceaux.
Bien-sur, on « épluche » au couteau, mais vous devez essayer de coller au plus prêt de la peau, sinon il vous restera plus grand chose à la fin.
Mettez-les dans un récipient, recouvrez d’eau et faites cuire à petits bouillons.

Ça sent pas bon maman, tu fais quoi à déjeuner ?
C’est le début chéri, tu vas voir, ça va aller mieux en avançant dans la recette.
C’est à ce moment précis, que Mon Mari, qui doit soutenir l’éducation culinaire de la famille, se penche au dessus de la casserole et lâche un retentissant :
Ah wouais, sympa, tu es parti loin là ! C’est quoi ?
Du céleri-rave.
Ça sent pas très bon
(on voit toute la retenue sur son visage en disant cela, ce qui rends la remarque encore plus désagréable).

Je me sens seule.
Je montre la bête : 1 côte de veau de 500 g
Les garçons retrouvent le sourire.

Je rassure de suite Mon Mari, non malheureusement, elle ne vient pas de la boucherie de Yves-Marie Le Bourdonnec. Mais de chez notre boucher, celui du bout de la rue.
Yves-Marie Le Bourdonnec a ouvert sa première boucherie en 1987.
Il milite pour le retour des races de vaches à herbe et une vision écologique et économique de l’élevage.
Il possède plusieurs boucheries Haute-gamme sur Paris et Asnières.

Lorsque que le céleri est tendre, égouttez-le puis mixez-le avec du beurre (comptez environ 200g pour 1 kg de céleri cru), 1 gousse d’ail finement râpée et du sel, poivre.

C’est a ce moment là que je me rends compte que ce n’est pas une purée, mais un kouign amann !
200g de beurre !

Bon, je n’ai pas mis tout le beurre, j’arrête là, psychologiquement je ne peux pas aller plus loin. A chaque bout de beurre que j’ajoute, je vois les kilos de salade que je devrais ingurgiter pour espérer compenser ceux pris par une simple purée de céleri-rave.

Je passe à la viande, la famille à faim.
Allumez le four à 180°C.

Faites chauffer de l’huile dans une poêle allant au four (sinon un petit plat) et faites-y dorer la côte de veau sur les deux faces.
Recouvrez la viande de feuilles de sauge et glissez la poêle ou plat au four.
Cuire 10 mn puis retirez du four et laissez reposer 10 mn avant de servir.

A table !

N°1 et N°2 se regardent, ça ressemble à de la purée de pomme de terre mais ça ne sent pas la purée de pomme de terre.
N°2 a sa viande coupée en morceau, et bizarrement elle décide de commencer par la viande, elle sent le piège.
N°1 lui ne se méfie de rien, il plonge sa fourchette et enfourne une énorme bouchée de purée.

Elle est bonne ta purée maman !
C’est à ce moment là que N°2 met une bouchée de purée dans sa bouche.
Elle se met alors littéralement à hurler, la bouche grande ouverte, avec ce mélange de bave et de purée qui se met à couler de chaque côté de la bouche et les grosses larmes qui descendent.
Après 2 mn dans cet état, elle se met à vouloir articuler.
Elle piiiiiiiiiiiiiiiiiiiique la pouuuuuurée !

Après concertation, et malgré les 175g de beurre, on sent bien la gousse d’ail.
Je décide donc d’ajouter les 25g de beurre manquant à la recette originale.
Ça ne change rien, oui on sent l’ail, et c’est BON !

La viande est parfaitement cuite, rosée à coeur, dorée au dessus, mais on manque de viande dans l’assiette.
1 côte de 500g pour 4 ce n’est pas assez, surtout quand certaines personnes ne mange pas la purée.

Ce soir, je fais une purée de pomme de terre pour N°2.
Et vous le céleri-rave vous le faites comment ?

Cette entrée a été publiée le 5 janvier 2015 à 8 h 00 min. Elle est classée dans A table ! et taguée , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Une réflexion sur “Veal chop with sage, feat. Celeriac aka the ugly vegetables

  1. Alors moi j’en faisais pas encore de la purée de céleri rave mais tu me fais tellement rire que je pense m’y mettre juste pour ça… 🙂 Magnifique xxxx

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s