mumisnotcooking

Mission Butternut tonight with children

Hier mes enfants me disent  :
Maman elle est trop bonne la sauce à pasta ! Tu pourras la refaire ?

Ils ne disent jamais cela en dehors des sauces basiques à base de tomates.
Disons, jamais à l’unissons, jamais.
Nous avions commencé par acheter le butternut !

Maman c’est quoi ce truc ? ça se mange ?
On dirait un gros suppositoire.
Bien sûr, et c’est très bon, c’est de la famille des courges, comme le potiron.
C’est quoi une courge maman ?

Aime pas, lance N°2.
Il est moche ce légume, lance N°1.
Ça s’annonce compliqué, j’ajoute une épreuve supplémentaire, proposer du cabillaud en plus, il m’en reste, il faut le manger, il ne peut plus attendre.

C’est parti pour une improvisation de recette cabillaud, butternut, carottes, herbes et linguines  :  Je vide le frigo.

Alors voici, pour cette oeuvre culinaire, vous devez :

Être rentré de l’école avec un butternut d’environ 1kg, 1 cartable de poids CP, 1 sac de linge sale de type culotte, pantalon, chaussette pour une petite fille de maternelle.
Le tout avec cette même petite fille suspendue à votre bras et le grand accroché à votre petit doigt. Serrer les dents, et se dire que non ce n’est pas possible que vos bras puissent s’agrandir sous le poids de l’étirement.

C’est à ce moment là, que vous devez sortir vos supers pouvoirs et dégainer une troisième main, le téléphone sonne.
Répondre à un appel pro en montant les escaliers tout en cherchant vos clefs, alors que le chargement s’écroule à même le sol et que N°2 se tord le pied entre les barreaux de la rambarde d’escalier, vous devez impérativement rester zen.

Merde !
Maman elle a dit un gros mot, c’est pas bien !
Aïeeeeeeee, maman, maman, maman.
Non monsieur, vous ne me dérangez absolument pas.
Les hurlements, ce sont les enfants des voisins, mais je vais devoir vous laissez pour les aider, je ne sais pas où sont leur parents, vous vous rendez compte. Les gens de nos jours délaissent clairement l’éducation de leur enfants, c’est affolant.
A demain monsieur.
NON mais ça va pas la tête de hurler comme ça quand maman est au téléphone !
Vous voulez que maman perde son travail est passe ses journées à vous hurler dessus ou quoi ! 

Dire à N°1 de prendre une douche tout seul comme un grand, mais de m’appeler quand il est plein de savon, juste pour être sûr qu’il a bien touché le savon et qu’il ne s’est pas juste mouillé.
Sale manie de petit garçon, je préfère généraliser, ça me remonte le moral.

  • Éplucher et vider la courge, la couper en cubes et mettre à cuire soit à l’eau soit à la vapeur. Quand les morceaux sont fondants, c’est cuit ! (20mn à la vapeur)
  • Garder les graines de la courge, les nettoyer et les faire griller dans une poêle avec du sel si vous avez du temps !
  • Mettre l’eau à chauffer pour les pâtes, je choisis le modèle linguines (rester raisonnable, et bien connaître sa progéniture, leur donner du poisson et du butternut sans pâtes, c’est prendre le risque que N°2 n’aiiiime pas, et que ça soit beurk).
    Casserole, eau, quantité à vue d’oeil.
  • Préparer 1/2 litre de bouillon de légumes ou de poule.

Hurler sur N°1 en lui demandant pourquoi il ne vous a toujours pas montrer du savon sur son corps et surtout pourquoi vous n’entendez pas l’eau couler. Cette situation se produit vraiment trop souvent, cette sensation de ne pas être entendu, écouté.
Pourquoi n’es tu pas sous la douche ?
Tu lis !
Ah, c’est bien ça, heu, attends maman réfléchit, je n’étais pas prête à ça.
Bon, je te propose de continuer à lire un peu, on verra plus tard pour la douche.
Oui maman elle est trop super, je sais.

Hurler sur N°2 qui a déroulé le papier toilette, dans les toilettes. J’hésite entre lui mettre la tête dedans ou l’ignorer.
Chercher N°2.
Retrouver N°2 sous le lit de son frère.
Sors !
Si, tu sors, tu penses vraiment que maman rigole là, à ce moment précis ?
Maman n’est pas contente, et je veux que tu retournes au toilette pour voir pourquoi.
Non je ne rigole pas, je hurle !

  • Quand la courge est cuite, la mettre dans un mixer avec le bouillon et 20cl de lait de coco.
    Procéder en plusieurs fois car la quantité est assez grande
  • Préchauffer le four à 160°.

Aller doucher N°2 qui s’est mise à hurler à cause du bruit du mixeur, et lui expliquer que ce n’est pas un monstre mais un robot de cuisine. Mais que la personne qui s’amuse à boucher les toilettes avec du papier le soir à 19h est un petit monstre.
Elle ne comprends pas la métaphore.

Regarder la liste des devoirs avec N°1.
Je me félicite d’avoir choisi de le mettre au goûter du soir, et de pouvoir constater qu’il les a déjà fait.
Par acquis de bonne conscience, je vérifie.
Il me déroule ses devoirs avec un sans faute, c’est bizarre, il me cache quelques choses, je le sens.

  • Dans un plat, mettre le poisson (dans le four) recouvert d’une couche d’herbes aromatiques (persil plat, coriandre) et de pignons légèrement concassés, et assaisonnés de jus de citron, huile d’olive, sel et poivre.
  • Ajouter une carotte coupée finement avec le poisson, car je viens d’en retrouver une qui trainait dans le frigo.
  • Se laver les mains et lancer la vaisselle de la casserole du bouillon et du plat vapeur.

Allez voir pourquoi N°1 pleure et N°2 hurle. Ordonner qu’ils arrêtent !
En hurlant si possible, pour faire son petit effet « j’en peux plus ».
Arbitrer en demandant à N°1 de mettre la table tout en récitant la poésie qu’il est censé connaître et à N°2 de nettoyer les toilettes.

  • Mettre les pâtes dans l’eau bouillante.
  • Préparer l’assiette de N°1 : très peu de pâtes, beaucoup de sauce butternut-coco, avec un pavé de cabillaud et ses herbes et un peu de carotte croquante.
  • Préparer l’assiette de N°2 : beaucoup de pâtes, le cabillaud en petits morceaux pour les cacher dans les pâtes, surtout pas d’herbes, et laisser quelques carottes. On ne sait jamais sur un malentendu, elle pourrait les manger.
  • Sel, poivre, à votre convenance, mais ce n’est pas la peine d’en ajouter pour les enfants. Pour la version adulte un peu de sel ne fait pas de mal.

A table !

Les enfants boudent en voyant leurs assiettes.
Je finis par m’enfermer dans la cuisine avec un verre de vin blanc, et Beyoncé Drunk In Love dans les oreilles. Mes enfants sont des ingrats.
Je ne les entends plus.
Soit ils se sont bouffés entre eux, soit ils mangent goulument.

Avez-vous, vous aussi récupéré des assiettes vides avec ce plat ? (J’ai vérifié, ils n’ont rien jeté par la fenêtre).
Testez là et dites moi !

Cette entrée a été publiée le 8 décembre 2014 à 8 h 00 min. Elle est classée dans A table ! et taguée , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Une réflexion sur “Mission Butternut tonight with children

  1. A reblogué ceci sur ideesdemamanset a ajouté:
    Recette toppissime. … je suis écroulée de rire… tu es venue cuisiner à la maison nan? Ah ah… en tout cas..je garde la vraie recette… 😊

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s