mumisnotcooking

Parks with kids : The Princess Diana Memorial – Day 2

The Princess Diana Memorial Park ou le power square pour enfants.

J 2 – Réveil à 8h30, il fait gris. Venir à Londres sans prendre le temps de se promener dans l’un de ses nombreux parcs, c’est comme ne pas aller au Pub.
Après notre journée musée d’hier, il fallait faire gambader les enfants au parc, gros besoin de se défouler.

Nous faisons le trajet en bus rouge. Direction High Street Kensington. Nous montons directement à l’étage, nous sommes aux premières loges. Londres défile sous nos pieds, magique!
Maman regarde le bus il va toucher le panneau.
Tu as vu maman on est tout en haut.
Regarde on voit la tête des gens en bas.
Tu as vu comme je suis grand maman !

Kensington Gardens

Nous rentrons par Kensington Palace.
Alors là c’est la maison de Kate and William et de leur baby George.
C’est le futur roi.
Maman comment il fait pour être roi.
Il fait rien, il née.
Moi aussi je peux être roi, je suis née.
Non toi tu n’es pas assez bien né mon chéri.
Ça veut dire, que ni papa ni maman ne sont roi ou reine, et heureusement car en France on leur a coupé la tête.
Non je n’ai pas dit qu’il fallait être riche pour être roi, je dis juste, regarde ces cygnes, canard, oies, sont à la reine, ils sont tous à la reine.
Oui elle a beaucoup de chance.
Non elle ne va pas nous en donner.

Après un bon petit détour (on est un peu perdu, mais Mon mari fait genre que non), disons une boucle dans le parc, nous arrivons devant The Princess Diana Memorial Park. Un gros square pour enfants.
On ne peut entrer que si l’on est accompagné d’enfants !
Attention service vigil à l’entrée.
Mais qui voudrait forcer l’entrée d’un square pour enfants sans y être autorisé ?
Qui sont ces gens ?

Playground

Basket : 10IS, plus de détails dans le blog :
http://wp.me/p503mm-gt

Effectivement, il envoie du lourd ce square !
On commence par le parcours, les enfants s’éclatent, ça court, ça escalade, ça saute, ça grimpe, ça explore, ça rigole en tout cas.
Attention à ce que vous dites, ça parle français dans ce square très fréquenté par les expatriés. Mais aussi des espagnols, des américains, des anglais..

Ne pas dire, par exemple :
Non maman ne va pas monter sur cette spatule qui bouge et qui fait travailler les abdos, car maman a mis ses baskets isabel marant, et elle ne veut pas tomber devant tout le monde.
Non maman ne pas va grimper à la corde, car elle a un trop gros cul.
Oui maman a dit un gros mot, c’est mal je vais me laver la bouche au bar.
Attends maman fait des photos, bouges pas, arrêtes de jouer.
Non, on ne dit pas ce genre de choses.

Le bateau pirate

Gratuit et Grandiose, encore une fois.
N°1 monte en haut du mat, même pas peur.
N°2 explore les fonds de cale et le pont, elle est à deux doigts de nous faire le remake de Titanic ou Pirate des Caraïbes.

Nous commençons à avoir un peu froid, disons j’ai froid et j’en ai marre du square, On est à Londres ! On bouge.

The Princess Diana Memorial Park
https://www.royalparks.org.uk/parks/kensington-gardens/things-to-see-and-do/sports-and-leisure/diana-memorial-playground

Direction Covent Garden !

Ici c’est déjà Noël, il y a les décoration, les boules et l’ambiance.
Covent Garden Market c’est un plein de shopping.

Je laisse les enfants et Mon Mari devant des spectacles de rue, hilarants.
Maman, quand je serai grand je veux faire des spectacle comme le monsieur.
Mais c’est super ça, je te propose de les faire dans des théâtres ou salles de spectacle.
Non tu préfères les faire dans la rue.
Ha, si tu veux c’est un bon début en tout cas, regarde bien le monsieur.
Maman va se balader.

Ce Monsieur est fou, un vrai show man, rien d’extraordinaire, juste drôle, très british, ça ne s’arrête jamais.

Tant mieux, je les laisse là et je pars en excursion chez Jamie Oliver.
Son surnom « Naked Chef » (Chef Nu) ne vient aucunement d’une supposée simplicité de ses « préparations », mais du fait qu’il ne porte jamais de toque, pourtant coiffure traditionnelle des chefs cuisiniers.

Je l’aime bien.

Jamie Olivier, Convent Garden
http://www.jamieoliver.com/italian/restaurants/covent-garden

Maman tu peux me donner des pièces pour le monsieur.
Oui mes chéris, il le mérite le monsieur.

Aller on y va !

Let’s Go to The London Transport Museum, à Covent Garden.

Pas de queue. £15 pour les parents à l’année et gratuit pour les enfants, of course. En empruntant une rampe qui monte légèrement, on découvre une immense verrière de plusieurs dizaines de mettre de haut remplis de bus, car, omnibus et autres véhicules de transports. Un garage à jouets géant pour petits et grands!

On y est.

Qu’ils sont fort ces British en musée. D’un rien ou presque, on parle tout de même de la naissance des premières liaisons à cheval, sur rail, puis sous-terraines, ils arrivent à créer un lieu et des expériences originales et magiques pour petits et grands.

N°1 a déjà sa mission, carte au trésor à composter sur les 3 étages que composent la visite du musée. Il composte sa petite carte en découvrant les rames des années 60, figurants et bandes sons à l’appui. Puis grâce à un simulateur vidéo simple mais très amusant, il comprend un peu mieux que tout ça prend du temps à freiner.

Nous on le suit patiemment dans son trip. N°2 se met à parler au chevaux qui tiraient les premiers omnibus (bus pour tous). Ici le Greenwich-Waterloo, sorte de diligence gigantesque à deux étages. J’adore ces reconstitutions de scènes du passé. A la fois candides et très travaillées : journal de l’époque et surtout costumes incroyablement conservés.

Alors que la chasse au pointage continue, ici un train électrique fait le tour de l’immense plateau, là une exposition vidéo sur les bus pendant la première guerre mondiale.

On y découvre que près d’un millier de bus anglais et leurs équipages sont montés au front entre 1914 et 1919. Ces battle bus sont un peu nos taxis de la Marne en version anglaise. Histoire incroyable grâce à laquelle les premières femmes conductrices de bus ont gagné leur place au volant.

D’ailleurs, ils aiment tant leur bus nos amis anglais qu’ils ont déclaré 2014: l’année du bus. Vous trouverez donc un peu partout dans Londres des Bus « relookés » par des British Designers. So cute.

La visite s’achève par un passage à l’espace atelier. Les travaux sont terminés mais l’on nous offre gentiment du matériel pour bricoler à la maison notre propre bus. Après un rapide passage en boutique, je récupère tout le monde sauf mon Mari qui reste scotché au simulateur de freinage..

London Transport Museum
http://www.ltmuseum.co.uk/

Cette entrée a été publiée le 4 novembre 2014 à 8 h 00 min. Elle est classée dans Londres with Kids, Traveling with kids et taguée , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s