mumisnotcooking

Mum home cooking ​​this evening

Ce soir je fais de la cuisine familiale avec un Poulet à la coriandre.

On m’a offert le livre de cuisine Grande Table de Trish Deseine.
Merci à mon amie Emma, pour ce beau cadeau (http://www.emmacargill.com/).

Je décide moi aussi de me lancer dans une cuisine familiale, rentable, facile, rapide et efficace. Je cherche un plat qui pourrait me faire deux repas (un diner avec Mon mari, et un déjeuner/diner enfants).

Poulet à la coriande. Page 67

On commence par faire des courses futées.

  • 1 Poulet coupé en morceaux ou 6 cuisses de poulet fermier

Je m’explique, si votre poulet vous le prenez chez votre boucher, vous lui demandez de le couper, et surtout il faut lui demander de mette la carcasse et les restes de coté, vous en ferez un bouillon. De ce fait, pour vos courses, prenez le nécessaire pour faire un bouillon en plus (ça se garde super bien au congelo) !

 

  • 5 échalotes, finement hachées, c’est ce qui va vous prendre le plus de temps, courage
  • 1 gousse d’ail, finement hachée elle aussi

On se lave les mains.

  • 300 ml de jus d’orange (3 oranges), fraîchement pressées

Bon, on en presse plus, car bien sûr le premier verre préparé a disparu, OUI disparu.
A ce moment là, N°2 est assise sur le plan de travail et N°1 m’aide en pressant les oranges. Il se prend pour Tom Cruise dans Cocktail !
Vas-y que je goutte.
Vas y que je sers des verres à N°2, sa soeur.
Tchin, Tchin qu’ils font.
On reprend notre recette, on se concentre, on se fait servir un verre et on les laisse presser le reste du kilo d’oranges !

Dans une cocotte à fond épais, faites chauffer de l’huile d’olive puis faites-y revenir les échalotes et l’ail avant de faire dorer le poulet sur tous les côtés.
Ça commence à sentir bon, ce sont les enfants qui le disent.
Ajouter le jus d’orange, 1 cuillerée à café de piment en poudre et 1 cuillerée à soupe de graines de coriandre.
Hurlement dans la cuisine.
Non maman pourquoi tu mets du jus d’orange sur du poulet, beurk, moi je mange pas ça
N°2 pleure, elle veut boire du jus d’orange
Mais ce n’est pas bon maman du jus d’orange chauffé
N°2 qui hurle qu’elle n’aime pas le poulet
Ok, on commence pas, attendez, vous verrez, de plus si le spectacle ne vous plait pas, je vous invite à rejoindre vos chambres.

Ajouter 1 boîte (450 g environ) de tomates pelées et laisser mijoter 5 minutes.
Mettre le couvercle et laissez mijoter 45 minutes sur le feu ou au four à 180 °C.

C’est là que je réalise le temps de cuisson, car évidemment cela m’a pris plus de 10 minutes (temps indiqué sur la recette) à préparer tout ceci.
Il est 19h30, le but étant que N°1 et 2 soient couchés à 20 h, pour avoir la paix au plus vite.

Ce soir, ils mangeront des pâtes au pesto.

Cheri, ce soir je t’ai gaté !
A table, c’est prêt, oui déjà, oui j’ai cuisiné, tu verras ce que c’est quand tu seras là.
Cheri à table, le courrier ne va pas s’envoler.
Comment ça tu dois faire les impots, CE SOIR !
Oui bien-sûr, je te remercie de t’en occuper pour nous deux.
Oui je sais c’est chiant et tu es courageux (en sachant que finalement on n’a pas trop le choix).
Bon, je vais te servir une assiette et la mettre là, sur le coté de la table, tu vois là.
Moi? Ne t’inquiète pas, je vais regarder Borgia, ça va aller..

Les enfants ce midi, déjeuner familiale

Pour être sur qu’ils oublient le coup de l’orange dans le poulet, je leur prépare des pâtes en accompagnement, oui encore des pâtes.
Je joue la sécurité.
Le succès du plat, de ma cuisine familiale !

Pour N°2 je lui coupe la chair du poulet en petits morceaux et les recouvre (pour mieux les cacher) avec de la sauce tomates. Visuellement on s’approche des pâtes à la tomate.
Le sucrée du jus d’orange et des échalotes crée un effet de gourmandise chez elle, elle dévore, ne laisse rien !
Victoire! N°2 a mangé autre chose que de la saucisse.

Pour N°1, cuisse de poulet, c’est ce qu’il prend à chaque fois.
Oh du poulet avec des pâtes, c’est bizarre, c’est la première fois que l’on mange ça, c’est rigolo.
C’est bon maman, mummmm c’est exquis.
Pardon, maman n’a pas entendu car je demandais à N°2 de bien vouloir manger avec la fourchette.
C’est vrai chéri tu aimes. Tu sais c’est la recette que faisait maman hier soir.

Oui celle avec le jus d’orange.
Pourquoi tu fais cette tête, tu aimais y a 2 secondes.
Mais arrêtes, pourquoi tu ne veux plus finir d’un coup, même ta soeur elle mange !
(rire forcé).
C’était une blague, mais non il n’y a pas de jus d’orange, c’était une blague.
Bon, ok, ce n’était pas drôle. Voilà.

Je t’aime mon fils

Cette entrée a été publiée le 20 octobre 2014 à 9 h 33 min. Elle est classée dans A table ! et taguée , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s